Le zèbreLe matériel de l'expédition  Comment se procurer le livre UN ZEBRE AU SAHARA de Chris Saunier L'auteur Le matériel de l'expédition Le trajet

  En 1980, ce passionné d'électronique met au point l'ancêtre du GPS, mais fonctionnant sans satellites. Pour tester cette ultime trouvaille, il en équipe naturellement sa propre voiture.  Très vite, les résultats dépassent toutes ses prévisions.   Devant le succès obtenu, il décide alors de réaliser un vieux rêve de gosse : traverser le désert du Sahara sans emprunter aucune piste !   Il est encore très loin d'imaginer le rude voyage qui l'attend.   Après deux ans de préparation méticuleuse, il se lance enfin, seul, entre ciel et sable, sans aucun appui ni assistance.  Il n'a alors que 21 ans, mais sa détermination et son enthousiasme le conduiront au plus profond d'un désert où toute vie semble impossible.                       100 % Vécu  

Résumé du livre  L'auteur  Lire un chapitre  La vipère a cornes  Le Zèbre  Le matériel  Le trajet  Tempêtes de sable 

De l'eau comme carburant  Conférences, rencontres et dédicaces  Radio  Presse  Internet  Télévision   La tournée au JAPON 

  <= Le site en Japonais   Le modèle réduit   Le courrier des lecteurs  Comment se procurer le livre  Remerciements  Contact

 

Le bonheur ne s'attend pas, il se construit, et les gens qui vont au bout de leurs rêves sont ceux qui croient d'abord en eux...  Chris

 

Le GPS fut lancé par l'armée américaine en 1978. Il était alors réservé à un 

usage militaire. En 1983, le président Ronald Reagan promit que la technologie 

GPS serait bientôt disponible aux civils, ce qui ne fut réalisé qu'en 1995. 

Entre temps, un jeune inventeur avait déjà conçu un système équivalent, mais 

sans satellites. En 1982, il partait l'essayer dans le désert du Sahara, seul à bord 

d'un étrange véhicule. Un prototype a huit roues, truffé d'électronique : 

calculateurs, gyroscopes, centrale à inertie...

Un moteur pouvant même utiliser de l'eau comme carburant grâce à un générateur 

d'hydrogène. Ce passionné avait tout réalisé lui même. Ce site vous présente 

cette fabuleuse aventure. 

Simca 1100 zébrée. Expedition Sahara 1982. Chris Saunier

 

Les plus grands projets sont rarement nés dans des palaces dorés mais plutôt au fond de vieux garages miteux. 

Ils sont généralement l’œuvre de gens démunis, bravant tout pour réussir. 

C’est justement le cas de Chris, ce jeune Orléanais. 

 

Il n’en est pas à sa première découverte quand, en 1980, à force de bidouilles, ce passionné d'électronique met au point

 un appareil révolutionnaire. En effet, bien avant l’avènement du GPS, son engin permet d’indiquer précisément la position

 d'un véhicule à la surface de la terre. Quand l’unique prototype voit enfin le jour, hérissé de composants électroniques et

 couvert de fils, on dirait une vieille mobylette tombée d'un avion !

Pour tester sa dernière trouvaille, Chris en équipe tout naturellement sa propre voiture. Les essais s’enchaînent alors, 

dévoilant leurs cortèges d’imperfections. Mais à force d’entêtement, les résultats finissent par dépasser tous les pronostics. 

 

    Chris se rend alors à Paris, dans les bureaux de l’Institut National de la Propriété Industrielle (I.N.P.I) pour y déposer un brevet.

 Là, son très jeune âge et son allure de provincial boutonneux ne vont pas jouer en sa faveur. Le prototype amuse plus qu’il

 n’intrigue. Son aspect difforme évoque celui d’un extra-terrestre ayant atterri sans parachute, c’est tout ce qu’en retiendront 

ses ironiques interlocuteurs. 

 

En leur expliquant le fonctionnement, Chris découvre alors que les éclats de rire ne servent qu’à masquer un embarras 

plutôt  imprévisible. La véritable raison du malaise, c’est que ce procédé fait appel à des composants électroniques japonais, 

tout simplement inconnus de son auditoire ! En fait, aucun de ces bureaucrates n’est capable de comprendre cette invention. 

Derrière leur condescendance amusée, ces soi-disant experts ne connaissent même pas le langage « assembleur », 

utilisé par les ordinateurs ! Alors on le remercie d’être venu… Dommage…

 Un peu déçu, il rentre à Orléans pour affiner ses travaux. 

Quelques mois plus tard, devant le succès obtenu, il décide alors de réaliser un vieux rêve de gosse : 

traverser le désert du Sahara sans emprunter aucune piste ! 

Uniquement en franchissant des territoires où « la main de l’Homme n’a jamais mis le pied… ». 

Mais la liste des mauvaises nouvelles ne s’arrête pas là. En effet, Chris voyagera seul dans ce désert brûlant, 

sans guide, sans radio, sans sponsor ni assistance d’aucune sorte ! 

 

Pour mener à bien ce périple insensé, pas question de s'offrir un luxueux 4X4. Avec un budget de l'épaisseur 

d'un papier à cigarette, sa vieille Simca 1100 break devra faire l'affaire. 

Au mépris des critiques, il entreprend donc de la modifier complètement. Il va même jusqu’a la peindre en Zèbre, 

pour être aperçu de loin, en cas de problème au milieu des dunes.

 

la Simca 1100 avant sa préparation   la Simca 1100 zébrée, en cours de préparation. Chris Saunier

 

La préparation dure plus d’un an et ce jeune passionné est encore très loin d’imaginer le rude voyage qui l'attend.

 Surprises et peurs garanties… 

Loin d’être un spécialiste du désert, Chris, alors âgé de 21 ans, se lance pourtant dans cet océan de sable. 

Il compte bien vérifier par lui même l’efficacité de son système de navigation. 

 

Inutile de dire que cette année 1982 marquera son existence...

 

Chris Saunier devant sa voiture zébrée, quelques jours avant le départ pour son expedition au Sahara

 

Pendant trois longues semaines, seul à bord de son Zèbre expérimental truffé d’astuces géniales, 

Chris va sillonner les endroits les plus inhospitaliers du désert : 

d’abord le Sahara marocain, pourtant interdit d'accès par des patrouilles de militaires. Juste après, 

le Sahara algérien l'attend avec ses immenses dunes à perte de vue. Quand il se croit enfin tiré d'affaire, 

Chris découvre alors la désolation du désert mauritanien. Des contrées interminables, balayées par des tempêtes 

de sable et irradiées par un soleil brûlant. 

 

Avec toujours ce même entêtement à s'éloigner de toute piste connue, Chris s'attaque ensuite au Mali. 

Là aussi, il apprendra que, dans des conditions où toute vie semble impossible, la nature s’adapte pour 

résister au climat extrême. Seul au milieu des serpents, il faudra trouver de l'eau et survivre coûte que coûte...

 

Chris entrera même dans le terrible TANEZROUFT, le « désert des déserts ». 

Cette étrange portion du Sahara où tant de voyageurs ont mystérieusement disparu. 

Un endroit si maléfique que même les courageux touaregs l’évitent comme la peste. 

Toutes sortes de légendes racontent que le sol du TANEZROUFT se soulèverait pour aspirer toute vie! 

Après avoir assisté à ce phénomène stupéfiant, vous lirez comment Chris a réussi à y échapper de justesse.

 

Un Zebre au Sahara, de Chris Saunier. La couverture.

 

 

 

Chris, écrivain sans prétentions, nous fait revivre son aventure telle qu'il l'a vécue. 

De surprises en surprises, il va continuer son périple, au jour le jour, sans savoir de quoi demain sera fait. 

Une belle leçon de confiance en soi, pour ce récit authentique et passionnant.

 

Très loin des scandales politiques ou des romans invertébrés, ce récit vous conduira au cœur d’un Sahara que 

beaucoup effleurent mais où personne ne s’enfonce jamais vraiment, et surtout pas seul ! Un désert extrême et impitoyable,

 celui qui vous colle la frousse, le fond de la planète. Aucun dépliant touristique ne vous présentera jamais ces endroits

 tellement hostiles à la vie, de peur que vous y perdiez la vôtre. 

 

A l’opposé des circuits touristiques pour citadins en manque d’exotisme, préparez-vous à sillonner un univers perdu où

 chaque animal, chaque plante lutte désespérément pour sa survie. Pas ces étendues de sable autoroutier, sillonnées

 stupidement à cent à l’heure par les concurrents du Paris Dakar, mais des conditions extrêmes qui vous feront oublier le

 confort douillet de ces 4x4 rutilants, tout juste bons à épater les collègues de travail à la sortie des discothèques. 

Ici, pas question de faire le crack, il n’y a personne à éblouir. Pas besoin de chromes inutiles ni de cravate mais plutôt 

d’une préparation méticuleuse, d’un bon sens et d’un optimisme à toute épreuve.

 

Comme dit Chris: 

"dans ces étendues sans borne, on prend vite conscience que l’homme n’est, en réalité, qu’un être fragile. 

Son vernis à ongles ne lui sert qu’à se peindre les griffes, pour faire oublier qu’il est resté un petit animal craintif."

 

Quand une vieille pelle rouillée devient plus précieuse que le plus luxueux des autoradio, 

c’est le signe que la mort guette…

 

 

 

©Tous droits de traduction et d'adaptation réservés pour tous pays.

Toute reproduction, même partielle, sur quelque support que ce 

soit, est interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.

 Loi du 11.03.1957

 

 

Retour au menu   ou   Suite (L'auteur)

 

Invention de l'ancêtre du GPS. Le site officiel de Chris Saunier. Celui qui prétend que le désert est vide, doit apprendre à regarder... 

Zèbre.  Simca 1100 break voiture zébrée . Expédition Sahara 82. Vipère a corne. . JJ Goldman. Victorinox. Survie. conférence. céraste. . Simca zébrée Simca zèbre

Tournée au Japon. En 1980, ce passionné d'électronique met au point l'ancêtre du GPS. 

Un appareil révolutionnaire qui permet d'indiquer précisément la position d'un véhicule, à la surface de la terre. Pour tester cette ultime trouvaille, 

il en équipe naturellement sa propre voiture. Très vite, les résultats dépassent toutes ses prévisions. Devant le succès obtenu, 

il décide alors de réaliser un vieux rêve de gosse : traverser le désert du Sahara, sans emprunter aucune piste ! 

Il est encore très loin d'imaginer le rude voyage qui l'attend. Après deux ans de préparation méticuleuse, il se lance enfin, seul entre ciel et sable, 

sans aucun appui ni assistance. Il n'a alors que 21 ans, mais sa détermination et son enthousiasme le conduiront au plus profond d'un désert 

où toute vie semble impossible. 100 % Vécu. "la SIMCA 1100 de mon père"  moteur a hydrogène equirando